mercredi 19 septembre 2007

le manque de disponibilité, le stress, le plaisir ...

ces derniers temps, à cause de mon activité professionnelle, je n'avais plus beaucoup de disponibilité pour encadrer, lire et analiser les séances. Cela m'a engendré du stress pas très positif et cela m'a réellement usé, fatigué nerveusement et physiquement. Mon entrainement personnel a dû être diminué et pendant 2 semaines cela a été zéro séance de judo qui me fait tellement de bien à la tête et m'apporte un peu de maintien de souplesse. Le stress est souvent amplifié par le manque d'organisation, la non classification des tâches et cela aboutit à "tout faire dans le désordre" voire faire des choses non-urgentes. Pour un athlète qui attend son plan d'entrainement c'est urgent. Avec l'habitude, les coureurs expérimentés savent qu'il vaut mieux après une compétition récupérer, et ne faire que des footings pendant une semaine cela ne peut faire de mal après un semi-marathon. En prépa marathon, cependant, on ne peut pas juste trottiner, très vite on reprend les séances "dures"
Manquant de temps, je termine cet article par une simple photo de mon arrivée au semi de Ducey ce dimanche 16 septembre. Je suis content car je viens de m'arrêter pour prendre des nouvelles de johnny: il est déjà rhabillé en jogging et sweat et il trottine (à gauche sur la photo avec son fils). Je viens d'apprendre que malgré son départ "lent" 3'30 au kilo, il a laissé filé le peloton de tête, ensuite il s'est mis à son allure semi et il est revenu pour terminer très fort, juste deuxième de cette course, le premier l'a attendu. Non seulement il a fait une belle course avec la manière, mais il y avait aussi Jilali dans le peloton des anonymes qui m'a fait l'immense plaisir de faire un très beau semi de prépa et en plus il est venu me doubler sur le dernier kilomètre. Pour conclure, ce dimanche, mes amis (d'autres étaient là et étaient de la "fête") m'ont apporté beaucoup de plaisir. Le plaisir de courir est toujours là, mais le plaisir de l'entraineur est quelquefois plus grand.

6 commentaires:

thierry35 a dit…

Sous ce ciel tout bleu , on y voit de la joie dans tout ses états ; celle du coureur à l'arrivée de son semi-marathon ; celle de l'entraineur qui déjà a des nouvelles de ses coureurs .....

Bravo Charlie !

Sydoky a dit…

C'est vrai que pour un coach, voir ses athlètes bien progresser c'est une grande satisfaction.

Bon courage et bonne continuation pour tout.

Serge a dit…

Salut,
voila encore une belle preuve de la chance qu'on a de faire partie du groupe à Charlie. Toujours à l'ecoute de ses amis(ies) athletes. Pour ma part, depuis que Charlie m'entraine je n'ai cessé de progresser. Les entrainements deviennent plus agreable et mon envie de courir revient encore plus fort. parce-que je pense avant en m'entrainant tout seul et en voulant toujours battre mes chronos, je me suis un peu ecoeuré de la course à pied. charlie ma toujours remis dans le droit chemin apres une course ratée en me disant que je ne pouvais pas etre au top toute l'année, et il avait bien raison. Maintenant si il y a un chrono au bout c'est bien et sinon tanpis ce sera pour une prochaine fois.
Bye a+.

patrick a dit…

charlie sprint pour la victoire
et si c'était réel...
bravo charlie

charlie le hoangan a dit…

sprint pour la victoire! pas vraiment, le gars sur la photo a sprinté pour son chrono et m'a gratté quand je papotais avec johnny !

avec mon modeste niveau, je n'aurais comme victoires que celles contre moi-même.

Benoît a dit…

Bravo Charlie, tu respires le plaisir de courir, et tu sais si bien le transmettre...