mardi 2 octobre 2007

Haile recordman du monde à Berlin en 2h04'26"


juste quelques indications avec des chiffres :
negative split, le deuxième semi a été couru 32 secondes plus vite, 1h01'57 au lieu de 1h02'29.
son record au semi de lisbonne est à 59h41'. Haile ne perd que 4% en vitesse, 20,35km/h sur marathon et 21,21 sur semi.
les relevés de temps de passage ont été pris sur le site officiel du marathon de Berlin. L'allure la plus rapide est sur la fin en 2'53 et la plus lente au semi en 3'01. L'allure moyenne est de 2'57. Il n'y a que 4 secondes d'écart en plus ou en moins, belle constance et belle accélération quand le record se concrétise.

6 commentaires:

michel a dit…

Haile impréssionant ,c'est mon idole et finir comme il a fait il y a que lui qui peut le faire pour le moment ,il veut descendre sous les 02h04'.
c'est beau ce qu'il a fait .

4% en vitesse entre semi et marathon , ouaouhhhhhhhhhh

Serge a dit…

tout simplement exceptionnel sont exploit mais c'est un autre monde. Du grand Hailé bravo. mais moi ca m'enbete un peu, Charlie ma programmé pour 2h04'30" afin de battre le record du monde c'est foutu maintenant avec les 2h04'26" du martiens Hailé. Au secour Charlie à l'aide.
un peu de serieux, chapeau à M. Grebreselasié, il a une foulée fantastique, on dirait qu'il coure sur coussin d'air.
Ca fait rever.
bye a+.

Anonyme a dit…

Une question Charlie:haile t'envoie ses courbes à chaque séance ou alors juste après avoir fait une perf????
Bon allez je vais me coucher...
Ps:bon jus à toi et à tous tes athlètes dont les échéances sportives sont proches!
ceef.

Momo a dit…

Ce que je trouve génial là dedans, c'est que ce soit lui qui le batte ce record. Il n'arrive pas de nulle part comme certains, il a souffert pour le battre ce record. Celà ne s'est pas fait à son premier essai sur la distance. Et de plus il fait un négative split.
Ca ce doit être encourageant pour des amateurs comme nous. On doit se rappeller à tout moment que l'on peut également finir "vite" même sur marathon.
Dans "l'équipe" son manager dit qu'Haile fait des sorties de 3h sur des terrains très difficiles.
Celà sort des sentiers battus ça Charlie non ??

charlie le hoangan a dit…

momo,
il y a les gens normaux, dans ce cas normal veut dire la moyenne et il y a des champions exceptionnels.
quand toi et moi faisons des plans d'entrainement, nous pouvons mettre de la fantaisie à petites doses mais nous revenons sur des schémas pas trop éloignés de ce qu'ont fait nos confrères pour des coureurs pas tout à fait normaux car déjà compétiteurs. C'est avec plusieurs années de pratique, de suivis d'athlètes que nous aurons peut-être une infime chance de rencontrer un ou une athlète exceptionnelle. En attendant, je me permet de faire des trucs fous avec moi même et au début je le payais cher car je me blessais, maintenant, je dose plus progressivement les expériences en dehors des sentiers battus ...
En tous cas, une chose est sûre, c'est en s'entrainant dur qu'Haile a pu enfin réaliser un marathon à la hauteur de son talent.
Donc, sortie longue plus longue que la durée de son marathon ou pas, champion ou modeste compétiteur, c'est en s'entrainant bien ou mal qu'on peut s'améliorer, c'est en se plantant en se relevant qu'on engrange de l'expérience pour les prochaines fois. Beaucoup de journalistes écrivaient à chacun de ses échecs que le grand Haile, superbe pistard ne pourrait pas concrétiser sur marathon à cause de ceci , de cela, de sa foulée, de son ignorance de l'alimentation en course etc ...
prenons exemple sur sa ténacité, sa gentillesse, sa modestie.
En tous cas, que ce soit en 2h04 ou en 4h30, quand un marathonien donne tout ce qu'il a, il est à fond de ses possibilités, il est un champion. Pour un entraineur, la fierté c'est d'avoir obtenu le meilleur de son athlète, quel que soit le niveau de performance.

Benoît a dit…

Peu d'athlètes réussissent à rassembler un tel consensus autour d'eux : Gebre est un athlète d'exception tant au plan sportif qu'au plan humain... Il dégage tant de simplicité !