jeudi 7 février 2008

courbes comparées en compétition


Les coureurs mettent leur polar en compétition, ce n'est pas pour réguler leur allure ou tout juste ne pas se cramer en début de course mais c'est surtout pour regarder et comparer plus tard.
On voit bien qu'ils sont à fond et même quand il y a des descentes au niveau du parcours la FC reste en haut puisqu'il faudrait qu'ils s'arrêtent quasiment pour que la FC redescende.
Pour vous donner quelques éléments de compréhension, on voit bien que karim est très haut, il termine à 193 pulsations/minute à l'entrainement il ne plafonne qu'à 185, alors que benoît est au maximum à 178, d'ailleurs c'est la FC à la fin de ses fractions en spécifique cross. Thierry termine à 180 sa compétition comme à l'entrainement.
La condition physique de chacun était différente, leurs calendriers respectifs étaient très différents, benoit a fait un ultra-trail qui reste encore dans ses jambes et dans sa tête, Thierry a couru un marathon mi-octobre et karim le marathon de Florence fin novembre. Un autre détail, il y a un écart de 9 ans entre les jeunes et le futur vétéran.
Maintenant que ceux-ci passent à la route, je peux vous dire que dans quelques semaines, ils n'iront plus chatouiller ces FC très hautes car ils vont travailler l'allure spécifique semi ou marathon et même en VMA, les FC seront relativement basses malgré la vitesse élevée.

1 commentaire:

michel a dit…

en regardant les 3 courbes , karim monte trés haut en puls , par contre benoit qui a 8 ans de moins que thierry a les memes fc .