mercredi 7 mai 2008

marathon de sénart 2008 France FFA comparaison de deux marathoniens



De peur de vous laisser trop attendre, au lieu de récupérer les informations de beaucoup de marathoniens du Club, comme je ne cours plus en ce moment, j'ai un peu de temps pour "lire" les courbes de Fréquences Cardiaques qui donnent aussi les temps de passage, cela permet aux curieux de voir l'évolution des allures et des FC en plein milieu d'un marathon. Les athlètes qui ont généreusement donné leur courbe, ont couru en regardant de temps en temps le Polar mais ils ne devaient pas se prendre la tête avec. Il faut savoir que le corps a des réactions quelquefois très surprenantes et entre deux coureurs vous pouvez avoir des profils de courbes très très différentes.
Il faut donc remercier Karim et Emmanuel pour avoir scrupuleusement topé tous les kilos et supporté l'émetteur, je l'avoue, il peut dans certains cas être vraiment pénible à supporter, dans mon propre cas, sur de l'ultra, il me fait vraiment ch...

La courbe la plus haute en rouge est celle du sénior, celle en bleu est celle du jeune vétéran, celle en noir est la courbe d'altitude. Un détail: la descente du dernier kilomètre pour atteindre le beau stade en tartan A. Mimoun donne 34m de dénivelée négative.
Afin que cela soit plus lisible, j'ai reporté les moyennes tous les 5 km et sur la fin sur les 2195m.
les triangles montrent les pics de FC, tous les deux ont fait la saison de cross et je les ai vus sur les derniers mètres, ils avaient la tête de ceux qui s'arrachent pour gratter encore un peu sur le final. Manu a gagné une place au scratch, cela l'a fait monter à 172 pulsations, Karim n'est monté qu'à 191, c'est beaucoup pour certains mais peu pour lui qui a connu par exemple le MdP 2007 avec la chaleur qui l'a fait monter à ... 204 pulsations/minute.
En terme d'évolution de la moyenne, on voit bien la dérive cardiaque de Karim, celle-ci est là, à l'entrainement et en compétition dès le 10km (voir son record à Aubergenville). Sa FC est à 171 sur les premiers kilos et 181 sur la fin, quand on ne tient pas compte de l'emballage final. Pour manu, c'est différent, il est à 160 et termine à 164. Cependant, il faut, comme sur toute lecture associer l'évolution de la FC à l'évolution de l'allure.


Manu est parti sur 3'40 au kilo et karim 3'47. A l'entrainement, Karim a surtout travaillé l'allure spécifique 10km à 3'20 puis, la compéttion passée, il lui a fallu faire quand même deux séances pour trouver une allure. Sans avoir d'objectif précis, il s'est retrouvé à une allure "confortable" de 3'48. Comme il ne fallait pas se mettre de pression inutile, Karim n'a vait aucun plan de course et devait juste participer au France. Apparemment, deux séances ont suffi pour imprimer cette allure. On ne sait pas si c'est le vent ou le manque de préparation qui a agit sur sa vitesse, en tous cas, après le semi, on constate une allure qui diminue. De toutes façons ça a été le cas pour quasiment tout le peloton. Il suffit de regarder le premier et le deuxième semi d tous les coureurs, pour constater que les cas de negative split sont très très peu nombreux. Le vent a surtout été pénalisant du 24ème au 35ème.
Pour la préparation de Manu, ça a été chaotique, d'abord il a terminé les cross, sur les genoux et a du se régénérer avant d'entamer une préparation. Comme souvent quand un gars est fatigué, je ne lui demande pas de faire des séances calibrées au chrono mais j'axe sur le spectre des Fréquences Cardiaques. C'est assurément un moyen de ne pas l'envoyer dans le surentrainement. Un autre paramètre qu'il a fallu gérer, c'est la qualification, on a donc engagé Manu sur un marathon à Label. Il se trouve que 4 semaines avant le France il y avait Cheverny. Les organisateurs qui sont adorables ont été ravis de voir arriver Manu comme meneur d'allure. En concertation, nous avons décidé qu'il ferait meneur pour les 3 heures, c'est une occasion d'aider les gars à passer la barrière mythique et surtout cela empêche que Manu parte comme un fou. Il a tenu son rôle avec beaucoup de sérieux, malgré une vilaine gastro qui l'a fait se ronger son frein pendant une semaine il a respecté le tempo et son chrono final est exactement de 3h00'00. On peut dire que la qualification plus la maladie l'ont un peu diminué. En tous cas, l'allure spécifique marathon n'était pas déterminée et on savait globalement à quelle FC il allait se cramer. Nous avons axé la préparation à aider manu à courir "lentement".
Du 30 au 35ème karim et manu ont été à la même allure de 3'52, ensuite la décélération a été plus forte pour manu qui a tourné en 4'03, même pas 15km/h c'est "lent" pour lui mais c'est bien de constater que même si musculairement il a dérouillé sur la fin, il ne sombre pas et termine plus fort.
Quelques chiffres intéressants.
karim: 2h42'07
allure du 1er semi 3'48 (1h20'09)
allure du 2ème 3'53 (1h21'58)
FC moyenne 176
manu: 2h40'02
allure du 1er semi 3'42 (1h18'09)
allure du 2ème 3'53 (1h21'53)
FC moyenne 163

En ne tenant pas compte du sprint, les FC maximales lors du marathon sont 185 pour Karim et 170 pour manu.

Parce que je les connais un peu (bien les connaitre me demandera peut-être 4 ou 5 ans) je suis admiratif de leur capacité à se motiver si longtemps à des allures et de Fréquences Cardiaques si élevées. En effet, c'est du grand art car ils frôlent ce qu'ils donnent sur un 10km et cela dure presque 5 fois plus longtemps sur marathon.

En effet ils ne font pas les chronos des vainqueurs sur marathon International avec lièvres, dollars, média et tout le tsouin-tsouin, mais pour moi et pour les connaisseurs ce sont des champions.

Ps: ce ne sont que 2 parmi ... mes amis du club qui étaient là ce jeudi 1er Mai, au marathon de Sénart championnat de France de marathon 2008.


1 commentaire:

Karim a dit…

Merci Charlie pour ces infos très instructives. Et je te confirme que nous avions effectivement cette saloperie de vent du 24ème au 35eme. Là, il est bon d'être prudent et de calmer le jeu.

Mais quel bonheur de sentir ce second souffle naitre au 35eme, et remonter tous ces courageux inconscients marathoniens...