mercredi 24 décembre 2008

joyeux noël depuis le parlement de Rennes

Posted by Picasa

2 commentaires:

Anonyme a dit…

En attendant ma petite famille partie voir les illuminations je surfe tout en préparant le repas.
Joyeux Noël à toi et toute ta famille Charlie.
Belle photo du Parlement qui me rappelle de beaux souvenirs d'étudiant:j'habitais en effet à deux pas rue Chateaurenault.
Bonne soirée!!
ceef.

Sadok a dit…

Je suis Hs mais, pour la petite histoire, les ardoises qui couvrent le toit du parlement de Bretagne, restauré après l’incendie, sont des ardoises dites rustiques qui ont toutes 22cm de longueur et des largeurs variables. Elles ont environ 1cm d’épaisseur, parfois même le double. Elles sont posées en vrac, sans être triées par largeur, ce qui leur donne leur aspect rustique du plus bel effet. Elles ont été percées et posées au clou en cuivre carré cranté. Les ardoises de faible largeur sont posées avec un seul clou. Les ardoises de grande largeur sont posées avec 2 clous. Ces ardoises sont toutes issues des ardoisières de Maël Carhaix dans les Côtes d’Armor.

Comment est-ce que je sais tout ça ?

C’est parce que j’avais fait l’acquisition, durant l’année 2000, de 25 palettes de ces ardoises qui étaient destinées au parlement de Bretagne, qui étaient en excédent et qui étaient restées dans la cour des ardoisières. J’avais traité directement avec le patron des ardoisières, Yvon Barazer, en passant avec lui une partie de la journée et en partageant son repas. Il m’a raconté bon nombre d’anecdotes et aussi dans quelles conditions il avait été obligé d’interrompre son activité. C’était une affaire familiale datant de plusieurs générations. C’était la plus importante manufacture d’ardoises de Bretagne.

Ces 25 palettes ont atterri sur le toit de ma maison qui était alors en construction. Elles représentent un poids d’environ 25 tonnes et avaient nécessité 25 boîtes de clous en cuivre de 5 kg chacune soit 125 kg de clous. Pour accueillir un tel poids, les poutres de la charpente avaient été espacées tous les 90cm.

C’est ce lien cocasse qui m’attache au parlement de Bretagne.

Les ardoises de Maël Carhaix couvrent aussi le toit de la Sorbonne, de l’Assemblée Nationale, des Invalides et de bon nombre de châteaux.

Voici un lien : http://www.cg22.fr/fileadmin/pdf/Magazines/68/patrimoine68.pdf