mardi 14 avril 2009

extrait de l'article sur jamelesse.blogspot.com



Tous les samedis maintenant, je serai présent à Melesse. Ce n'est pas un scoop, j'aime communiquer, que ce soit vis l'Internet ou dans la vraie vie. Parmi ceux que j'entraine, il y a plusieurs profils, certains sont proches géographiquement mais ne sont pas plus attirés pour venir me voir sur les stades, d'autres sont loin voire très loin et quelquefois on a la chance de faire un footing ensemble lors d'un de mes déplacements, rare sont les occasions de faire du travail qualitatif.

Ce samedi 11 avril, j'ai animé une séance avec un beau groupe et j'en ai fait un compte rendu,
L'article complet est sur le site de mon club.

pour ceux qui n'ont pas le temps voici quelques lignes.

.....
Pour ma part, je suis très heureux de constater que sur cette séance, il y a quatre entraîneurs : Françoise Gréhal qui est niveau 2 hors stade FFA. Thierry Collen et Bruno Rageau qui viennent tout juste d'apprendre qu'ils ont été reçus au 1er degré qui est la nouvelle appellation de l'ancien niveau 2 et moi qui suit derrière l'appareil photo mais qui vais diriger la séance dès le footing de 20 minutes terminé.
Patrick Beaumont, le papa de Mickaël est venu juste pour l'échauffement, le lendemain il participe à une compétition, nous sommes bien entourés puisque Patrick est pompier volontaire et Patricia Gréneux, juste à côté de Françoise Gréhal est infirmière. Bientôt ceux qui encadrent les séances à Melesse seront tous passés par la formation de premier secours. Avant pour valider le Brevet d'éducateur sportif il fallait le BNS Brevet National de Sauveteur, puis l'appellation était l'AFPS Attestation de Formation au Premier Secours, maintenant ce sont PSC1 et PSC2 Prévention et Secours Civique de niveau 1 et 2 .
C'est encore le footing d'échauffement et chacun a quelque chose à partager, Danièle Afzali a couru le marathon de Barcelone début mars.
Thierry Collen et Bruno Quellennec étaient aussi au marathon de Cheverny comme Patrick Richard, ils sont encore en période de récupération, même s'ils ont envie de s'amuser avec les copains, il leur faut être sage car le marathon laisse des traces à plusieurs niveaux et surtout au niveau musculaire. Certains croient qu'ils peuvent reprendre l'entrainement, certes le footing est possible, mais pas la qualité, d'ailleurs les quadriceps se font sentir encore un peu dans les descentes.
....

Ensuite, il a fallu expliquer que deux ateliers allaient cohabiter sur le même lieu. Il y a une côte à environ 5%. Une partie du groupe fera des côtes courtes, c'est à dire 20 secondes le plus vite possible en restant souple et en travaillant le geste et surtout en aérobie. La récupération se fait tout en trottinant pour rejoindre le point de départ. L'autre groupe qui fait du travail en préparation de trails fera du travail différent, montée en même temps que les autres et descente aussi en vitesse maximale souple, récupération très très courte en trottinant sur place. C'est une sollicitation du muscle alors qu'il est tendu, c'est de l'excentrique et cela génère une casse des fibres qui se regénéreront plus fort. C'est à programmer avec respect de plus de temps de récupération après la séance.
...

Patrice Dubois fait partie de la bande des trailers qui descendent vite et passent sur les côtés, de toutes façons c'est aussi bien de courir sur l'herbe
....
On a quand même fière allure, on s'applique car il y a du monde, c'est ça l'émulation, alors que seul, il nous arrive de terminer "mollasson" voire "feignasse"
Les éducatifs de montées de genoux et talons fesses semblent modifier la foulée.
....

Même si l'envie d'arrêter est là, elles feront leur 18 montées de 20 secondes avec seulement 45 secondes de récupération dans la descente. C'est vrai que c'est court, quelquefois c'est du 30" - 1'15 et là c'est un travail un peu différent, on intercale de la récupération en marche et on laisse la FC descendre un peu plus.
La séance a été dynamique et le retour au calme sur le CRAPA est un moment où le papotage reprend et c'est tant mieux.
...
la séance est passée très très vite même si en tout cela faisait 1h20.

4 commentaires:

Thierry a dit…

Charlie,

super séance ce matin sur Melesse, je crois que tout le monde a vraiment apprécié. Tes explications sur la foulée des coureurs sont toujours écoutées avec attention
c'est un régal ! Sur le cœur de séance, ça démangeait les marathoniens de Cheverny d'y aller (Patrick R m'a demandé plusieurs fois s'il pouvait en faire quelques unes, de côtes ! mais j'ai dit NON !)
j'ai apprécié ce regroupement et même s'il a fallu 20' pour venir, nous organiserons volontiers à l'avenir d'autres séance de groupe , sur Melesse et Acigné.

--
Thierry.

Sadok a dit…

Séances d’entraînement en groupe et pédagogie : dommage qu’autant de km nous séparent. Savourez sans modération bande de veinards !

Momo a dit…

Moi tout pareil que Sadok !!!

Dis Charlie, il doit aller vite en descente Jean Lou !!!! Je rigole ...

Bruno a dit…

Je suis vite parti en vacances après la séance. Mais le plaisir de la séance est encore présent une semaine après. C'est sur que c'est un rendez-vous agréable et à renouveler. Dommage que je ne sois pas plus proche pour venir plus souvent.

En tout cas, j'ai aimé guider la séance avec mes amis entraineurs. Et quel plaisir de piquer l'appareil photo pour illustrer la séance d'un athlète appliqué et impliqué nommé Charlie