lundi 25 mai 2009

bruno Charles, très fort jusqu'au 40ème

C'est quand même normal que ce soit les marathoniens qui soient mis en avant. Après le récit de Benoît Blanchard, voici celui de Bruno Charles.

Si je me décide aujourd'hui à faire un CR c'est que j'avais un sentiment mitigé sur mon marathon , sur les 2 derniers kilomètres plutôt , le positif l'emportant largement , je me décide à vous faire partager ma course , mieux vaut tard que jamais. Réveil à 5h15 , j'aime me lever tôt le jour d'une course , j'ai tout un rituel et surtout j'aime prendre mon temps , je prend un café noir avec ¼ de Gatosport de l'eau et du jus d'orange. 6h30 , toc toc , c'est mon frére qui participe à son 3 ème marathon , record 3h13' qui frappe , c'est le départ , je vais aussi avec Didier qui regoute au joie de la CAP et du marathon en particulier , il a été blessé longtemps , longtemps ... c'est son beau père qui nous conduit , je mange une autre 1/4 de gâteau avec ma boisson d'attente que je trouve trop sucré d'ailleurs.

Arrivée à Cancale , on retrouve tous les copains du club , Johnny ,David , Vincent , Martine etc ... je vais en oublier , on était une vingtaine , chacun donne ses sensations , ses espoirs , ses doutes aussi , on est tous dans la course , petit échauffement sur la piste avec John , on retrouve Charlie , Lolo , Cédric , Bruno R et Thierry , c'est les dernières recommandations du coach , on écoute , on a surtout envie d'en découdre , 4 ans que j'attend ça , une éternité !!


La musique se fait de plus en plus forte , les pulsations montent déjà , et pan , les fauves sont lâchés , enfin ! c'est maintenant le moment de finir le travail , le départ est difficile , non , pas difficile , bizarre plutôt , rien ne se passe comme prévu , je vois tout de suite que mes pulses sont hautes , je ralentis donc mais je ne suis plus dans l'allure , que dois-je faire ? Cédric me dit lui aussi qu'il est haut , je m'inquiète un peu mais j'ai la chance d'avoir Vincent mon copain de GDM qui me dit de ne pas ralentir , de ne pas quitter le groupe , sans lui je l'aurai certainement laissé filer , je lui dois mon début de course , sa présence a été importante pour moi !
Je décide donc de ne plus m'occuper de mes pulsations et de courir en 3'45 au kilo , du moins d'essayer , il me faut une dizaine de kms pour trouver mon allure , on les passe en 38' , pas si mal après tout , après ça ne va être que du bonheur pour moi , j'ai trouvé ma foulée , mon allure , je suis bien , Vincent est avec moi et on aperçoit Cédric pas très loin devant , on le rejoint vers le 15 ème (je pense) qu'on passe en 56'53" , on a décidé de faire route commune tous les 3 , plus personne ne nous double , on passe au 20 ème en 1h15'34" et le semi en 1h19'42" , on est toujours sur le même rythme , je me dis que si ça tient ça peut faire "mal" mais je suis toujours entre 8 et 10 pulses trop haut mais tant pis , on continue. Vincent commence à avoir un peu de mal à nous suivre mais il s'accroche , il sera obligé de nous laisser partir , des crampes viendront le ralentir , avec Cédric , on avance toujours , on s'encourage , on se parle , on pense à charlie aux gens qu'on aime ...

Cédric faiblit un peu lui aussi , je continue mais je sais qu'il ne va rien lâcher , j'ai eu le temps de me rendre compte que c'était un vrai guerrier ce mec. Les kilos défilent , j'aperçois mes parents , puis charlie , thierry , bruno , franki et pleins d'autres , ma belle soeur Isa et ses 2 petiots Jonas et Edgar qui m'encouragent avec leurs pancartes en attendant papa qui suit , j'arrive au pont de Beauvoir , la fatigue est là mais j'ai encore la pêche , je rattrape Laurent Blouet , j'y crois , je vais faire - de 2h40 c'est sûr , c'est inespéré , je suis si heureux , rien ne peut plus m'arriver , je sens déjà l'émotion en franchissant la ligne , que je sois souriant pour la photo Maindru...

et patatras , tout s'écroule , douleur dans le côté droit au 40 ème (que je passe en 2h31'11" , 3" d'écart entre le 1er et le 2éme 20 km) , j'ai du mal à respirer et je dois ralentir , 5 ou 6 coureurs me doublent dont Cédric qui m'encourage qui veut que je m’accroche mais je ne peux plus rien faire , je suis scotché à la route , j'ai mal , je me dis que je ne vais même pas faire moins de mes 2h41'56" , je n'ai pas vu le 41 ème km et je l'attend toujours quand tout à coup je me rend compte que le 42 ème n'est pas si loin , je peux encore faire - de 2h41 , je donne ce que je peux , je donne tout ce que j'ai et je m’écroule sur la ligne comme une m...., je dois reprendre mon souffle , j'ai mal , puis ça va mieux , je récupère , je suis content quand je rejoins le ravito puis j'ai des regrets , ils ont disparus aujourd'hui mais j'y ai beaucoup pensé , aujourd'hui je regarde vers Reims.


On se retrouve tous sous le chapiteau , on parle , on raconte notre course , Johnny et ses 2h29'18" (quel compétiteur), David 2h33 , Lolo, Cédric Vincent et ses 2h48 nouveau record malgré ses crampes, il fera mal bientôt lui aussi , je pense à mon frangin aussi , j'espère qu'il va bien quand tout à coup je le vois , il est heureux , je le vois , je le sens , il me dit 3h03' , 10' de moins qu'à Caen l'an dernier, un brin d'émotion nous envahit ... Didier fait 3h26 , il est un peu déçu mais il revient de si loin , ce qu'il a fait est très beau ! puis je vois arriver ceux que je veux voir , tout le monde est la.


J'ai donc fais 2h40'47" , mon record est battu , j'ai pris du plaisir pendant 40km , je suis en train d'oublier les 2,195 derniers , je suis frustré par mon arrivée ; l'émotion a été remplacée par la souffrance , un marathon n'est jamais fini tant que la ligne n'est pas franchie , c'est tellement vrai !

Merci pour tout charlie , je ne me suis jamais senti aussi fort (en toute modestie) sur un marathon et c'est grâce à toi , bravo à tous et surtout à ceux qui ont galéré ...


Bruno

7 commentaires:

cedric a dit…

super recit bruno,
tu as fait un magnifique marathon
j'espere que l'on aura a nouveau l'occasion de faire un bout de chemin ensemble
peut etre a reims?
bonne recup

Sadok a dit…

Chapeau quand même pour ce nouveau record.

La courbe de FC montre effectivement une baisse brutale du régime.

Nul doute que de petits réglages permettront de passer sous la barre des 2h40.

Peut-être à Reims avec Charlie Team ?

Bruno a dit…

Merci Bruno pour ce beau récit.

On imagine le mélange de fierté, de plaisir et de déception qui t'ont assaillis à l'arrivée.

Ce que j'aime dans le marathon, c'est que rien est écrit à l'avance, rien n'est sûr, on se sent tout petit au départ. Une fois encore, ta course illustre la difficulté à maîtriser le marathon. Il s'en est fallu de 2,195 km cette fois.
C'est ce qui fait la légende du marathon.

Bravo !

BrunoR

Oliv a dit…

Un grand merci pour ton superbe témoignage! Ce n'est vraiment pas facile de publier son compte-rendu sur la déception, de sincèrement retranscrire ce qu'on a vécu: ta conclusion est splendide et bravo d'avoir battu un record dans ses conditions, pour ton esprit de vainqueur. A Reims tu vas casser la baraque ....

Anonyme a dit…

Pas de probléme Cédric pour le bout de chemin ensemble sur les routes Rémoises , ça sera beau , je le sens.
Merci pour vos commentaires , ils me vont droit au coeur , c'est aussi ça que j'aime dans le monde de la CAP , on comprend si bien les autres.
Je pense qu'on se verra tous la bas , ça sera l'occasion de se revoir ou de se connaître , le team charlie sera de nouveau bien représenté , je suis heureux d'en faire parti !
Bonne continuation à tous et merci encore.

Thierry a dit…

Bravo Champion et merci pour ton récit. Je confirme, tu étais vraiment bien avant d'arriver sur beauvoir, vers le kilo 37. la grande classe !!! ça promet encore de beaux marathons.
bonne récupération et à très bientôt.

Anonyme a dit…

A mon tour de profiter de cette tribune ouverte pour te féliciter, t ' es vraiment comme le bon vin... tu seras encore meilleur à reims même si c ' est le pays du champagne.
Et surtout pour te remercier, de m ' avoir fait découvrir cette pratique, des conseils que tu m ' as prodigué pour ce marathon et du futur plan à venir...j 'espère.
Bravo encore pour ta perf.
JM ( le frangin)
PS: Bravo aussi à Charlie pour toutes les perfs de ses athlètes.