dimanche 3 mai 2009

s'entrainer et ... récupérer



Samedi à Erquy, j'ai rencontré beaucoup de coureurs, des trailers, normal, c'était un trail qui a du succès avec plus de 1000 participants sur le "long" mais il y avait aussi un marathonien que j'avais croisé l'année dernière à Sénart: vincent Rousseau qui s'entraine sur le stade de paul Faber dans le XVIIème et rencontre souvent karim. Oui, le monde de la course à pied est petit. Je suis breton, je cours en Bretagne mais je passe aussi du temps à Paris et par exemple mardi soir j'irais faire une séance à Paul Faber pour montrer les éducatifs de PPS à quelques coureurs.

En tous cas, après avoir échangé quelques mots, vincent m'a dit: "bonne récupération".

Bien qu'entraineur et bien que sachant que la récupération fait partie de l'entrainement, il me faut quelquefois écouter les autres et par exemple jeanlou qui m'a souligné ceci:
- tu as couru un marathon avec Dunes d'espoir, il y a deux semaines
- tu as couru, certes peinard à Acigné, la veille on a fait une séance dure spécifique trail
- tu viens de courir à Erquy et c'était ... dur !
Sur la courbe d'altitude, ce qui est en bas n'est pas forcément le plus facile car trottiner dans le sable, a été ce qui m'a le plus fatigué. Monter les escaliers en marchant était presque de la récupération. D... que la descente finale vers le port sur le bitume faisait mal aux jambes, mais c'était la fin !

Donc, avec tout çà, c'est Ok, après deux semaines très chargées, je vais récupérer. Dans un mois c'est encore un gros trail qui sera encore très éprouvant alors, sur celui là, j'irai en étant entrainé mais frais. Il n'y a aucune compétition d'ici le 31 mai et je ferais un vrai relâchement de 2 semaines avant Guerlédan. Il faut bien que je donne l'exemple car nous serons encore avec jeanlou et patrice sur un des trails les plus exigeants de Bretagne. Les copains doivent encaisser pour la première fois une telle distance avec des difficultés techniques avec des dénivelées assez significatives.

Allez regarder quelques clichés que j'ai pris en course, malgré les difficultés dues à la fatigue, malgré les crampes, j'ai pris du plaisir à être au milieu des trailers. Au passage, j'ai testé du matériel et j'en suis très satisfait, j'avais 3 kgs sur le dos, mais je n'ai pas eu de problème, ni de sangle, ni de frottement, les poches ajoutées pour l'appareil phto et pour le téléphone mobile ne balottaient pas; il n'y a que ma propre gestion de la course qui a été "mauvaise".Comme souvent, avec l'euphorie de l'ambiance et le cadre magnifique, j'ai fractionné pour prendre des clichés et je suis resté longtemps dans la zone où je ne devrais même pas entrer (FC 170). Bon, je sais que si je pars sur de l'ultra, c'est bien en dessous qu'il faut rester pour ne pas subir la course mais plutôt savourer la course, l'ambiance, les paysages.


cliquez là pour les photos lors du trail de 32km Landes et Bruyères



3 commentaires:

Serge92 a dit…

Charlie, content que tu aies rencontré l'ami Vincent, qui a remporté le 15km ( il a cherché désespérément un dossard pour défendre sa victoire de l'an dernier sur le 32km ) car non seulement c'est un très bon coureur mais de plus c'est vraiment un mec bien....belle rencontre d'Homme! Quand tu repasses par Clichy si le coeur et l'estomac sont ok on pourrait faire un stop à La Bonne Table chez Sylvie et Thierry....

Bruno a dit…

Je serais mal placé pour te faire des reproches après un marathon bien mal géré. Mais on voit nettement sur la courbe l'euphorie après une demie-heure de course, la montée à FC 170 pendant une petite heure... puis le corps a du te rappeler à l'ordre. Et comme il restait plus de 2 heures de course, tu as du en baver.
Merci pour les belles photos.

Sydoky a dit…

Belles photos de ce trail d'Erquy qui me rapelle de bons souvenirs. J'y ai passé une semaine de vacances après le trail du Bout du Monde (15km), magnifique aussi. J'espère un jour faire celui d'Erquy. Bonne continuation Charlie !