samedi 23 avril 2011

week end de Pâques

Vendredi soir, je me suis mis dans la peau d'un fan.
J'ai attendu tranquilement devant mon téléviseur, l'émission de Stéphane Besnier le métropolitain mis en image par Emilien Bernard.
Bien qu'ayant vu quelques rushes dans l'avion de retour d'Ethiopie, j'ai encore été surpris de la beauté des images une fois montées, ensuite en tant que fan, j'ai savouré les mots d'Hailé.
Maintenant, mon objectif est de durer, si je vis jusqu'à 92 ans, je continuerais à courir.
En tous cas en ce WE de Pâques, je vais aller voyager intérieurement et qui sait, peut-être vais-je arriver à m'élever pendant quelques heures et contempler les humbles circadiens à Bréquigny. Dans quelques heures, c'est le départ du 24 heures de Rennes. Passez voir ... après avoir visionné l'émission dont le lien est ci-dessous. Bon Week End !

lundi 18 avril 2011

deux marathonniens en 2h41 et 2h42 à Paris


Voici un belle illustration du fait qu'il faut toujours remettre dans son contexte une performance.
Nous allons comparer ce qui a été accompli par Olivier Le Moigne et Cédric Faucon.
Tout d'abord, partons deux marathons avant. Olivier à New-york 2009 fait 2h54 puis à Berlin 2010 2h46, Cédric à Paris 2010 fait 2h35 à Nice-Cannes 2010 2h39
Olivier a battu son record en 2h41 alors que Cédric a assuré la qualification sénior en 2h42.
Cet automne, à Taulé-Morlaix, la consigne pour thierry Collen, Olivier et Cédric c'était de se faire plaisir sur 10K, ils sont arrivés tous les 3 en 3 secondes en 34'17,34'17 et 34'20.
Cet hiver, ils n'étaient pas dans les mêmes cross, puisqu'Olivier est vétéran et Cédric Sénior.

Bien entendu, à la vue de la progression des chronos, en fin de course, la motivation étant complètement différente, le rendement ne peut pas être le même.
La performance est dépendante de la motivation. Dès le départ quelquefois c'est déjà joué parce que le coureur n'est pas content de sa préparation, Cédric a "raté" plusieurs séances. Par contre même si tous les voyants sont au vert question physique, montée de FC à cause du printemps puis stabilisation lors de l'adaptation, la météo peut déjà faire des dégâts dans la tête des coureurs. Il y a de tout, le gars qui veut absolument rester dans l'allure cible et le gars qui se cherche des excuses pour s'installer dans une allure confortable. C'est là que c'est difficile. Il faut rester concentré sur sa course, gérer les éléments, composer avec la chaleur, le vent-contre les groupes qui se font et se défont, courir seul parfois, se battre contre la lassitude. Le marathon, c'est long et c'est fatigant, c'est longuement fatigant.
Enfin, nous pouvons constater que si nous repérons des FC caractèristiques, nous avons plus de chance d'aller au bout et ramasser à la pelle ceux qui ne veulent pas intégrer les conditions météo dans leur plan de course.
Les séances d'entraînement ont été réalisées aussi bien pour l'adaptation du corps, que pour mémoriser les allures ou les fréquences cardiaques caractéristiques que pour se forger un mental de combattant. Le cross l'hiver donne un mental de guerrier, c'est comparable à de la lutte, on se bat en homme à homme. Les séances qui durent sur route ou sur piste, permettent de se préparer à lutter contre la fatigue.
Déjà, Olivier a bien mis le marathon comme seul objectif dans son calendrier de printemps. Il a couru un semi marathon, celui-ci a été choisi à 3 semaines et il a suivi les consignes: 10km pour faire une répétition générale du marathon puis les 11,1 km en lâchant les chevaux.
Ceci donne de belles informations, des FC intéressantes.

samedi 16 avril 2011

mardi 12 avril 2011

courbes de FC au marathon de Paris



Au surlendemain du marathon de Paris, j'ai 3 courbes intéressantes de Fréquence cardiaque.
Il y avait deux Olivier et Cédric à courir pour chercher des chronos.
J'avais tablé en cas de conditions correctes, 2h49, 2h42 et 2h32
En tenant compte de la chaleur, 2h52, 2h44 et ... peut-être abandon.
Ils m'ont fait mentir.
Ils ont fait attention à ne pas grimper dans les FC qui "tuent" c'est à dire au dessus de celles des entraînements spécifiques.
Oliv Bersot a fait 2h51, je vous met en superposition le marathon et sa dernière grosse séance, il a battu son record de 3'.
Olivier Le Moigne a aussi battu son record à Berlin il avait fait 2h46 et à Paris 2h41
Cédric a terminé et a assuré la qualification, il avait fait l'année dernière 2h35 et là il termine en 2h42.

Dès que j'ai le temps je vous mettrai les courbes de cédric et olivier LM car il n'y a qu'une minute d'écart.

lundi 4 avril 2011

vers le marathon bénévoles

Souvent je rencontre des amis coureurs et organisateurs de course, il y a de tout: des trails, des 10kms, des marathons, des 15kms qui se font rares.
Nous sommes d'accord, c'est difficile mais nous aimons cela malgré les critiques négatives.
Il y en aura toujours.
Souvent nous nous disons et pensons la même chose: "si chaque coureur était bénévole sur une course cela ferait moins de râleurs"
Bon, en tous cas, les bénévoles sont difficiles à trouver mais quand ils constatent que du beau boulot c'est très gratifiant, ils boivent un coup ensemble, quelquefois, ils mangent ensemble, se racontent des histoires de courses ensemble, bref c'est encore et toujours du partage.
Il n'y a pas longtemps, mon club a eu droit à sa fête, le relais de nuit de Melesse. Bientôt ce sera le marathon vert. Des marathoniens il y en a au club, ils savent que c'est du bonheur de courir et savent qu'il faut du monde pour organiser, alors certains vont aller courir le marathon du Mont St Michel le 29 mai et ensuite le 26 juin ils seront là pour donner un coup de main.
Faites de la pub autour de vous et venez aussi participer à la fête de Cap Malo à Rennes.
Merci à Emilien Bernard de TVR pour ces 3 minutes.
>>